Voir les images

Regards de primates

Published Date: 10 juillet 2017

Disponible en librairies

39.00€

Do not specify content here, it will be hidden due to Popup « Anylink » option.

Résumé

Ce n’est pas à un vieux singe qu’on apprend à faire la grimace… Originaire de Paris, Patrick Kientz, Saint-Cyrien, a découvert le continent africain, et plus particulièrement l’Afrique Centrale et l’Afrique de l’Est, au début des années 80, au cours de ce qu’il appelle « sa première vie ». Ce fut une véritable révélation, et l’évidence s’imposa : il ne resterait jamais longtemps sans remettre les pieds sur ce continent envoutant.

Patrick Kientz a depuis élargi ses horizons et s’il parcourt maintenant le monde depuis plus de 15 ans, de l’Afrique à l’Asie et aux Amériques, c’est uniquement pour assouvir sa passion pour la nature et la chasse photographique.
Comme beaucoup de photographes animaliers, son parcours photographique a commencé par une quête continue, dans les grandes plaines d’Afrique de l’Est, à la recherche des félins. Mais très rapidement ce sont les rencontres avec nos cousins à quatre mains, les primates, présents sur tous les continents, qui se sont révélées pour lui les plus chargées en émotions.

La diversité des espèces rencontrées en Afrique, en Asie ou en Amérique latine, l’intelligence individuelle et collective de ces animaux au comportement social parfaitement structuré et remarquablement organisé, les gestes et attitudes des femelles envers leurs petits, qu’il est si tentant de comparer à des comportements humains, sont autant de sources d’inspiration pour le photographe de nature.

L’Afrique avec les babouins du Serengeti en Tanzanie, les geladas des hauts plateaux d’Ethiopie, les chimpanzés de Kibale en Ouganda, les gorilles des montagnes du massif de la Virunga au Rwanda, l’Indonésie avec les orangs-outangs et les nasiques de Kalimantan, les macaques nègres et les tarsiers spectres de Sulawesi, l’Amérique latine avec les capucins bruns du Pantanal, les magots de l’Atlas du rocher de Gibraltar et les macaques à toque qui colonisent les splendeurs architecturales du Sri Lanka, autant de biotopes singuliers qui abritent une infinité d’espèces si différentes et toutefois si proches dans leurs comportements. L’observation des primates est toujours passionnante, et la source d’émotions incomparables, et inépuisables.

 

Du même auteur

  

Related Products